• Nouveau
Jeanne d'Arc ou Jehan d'Orléans - Une Autre Vérité ? - Annette PIOCHE
search
  • Jeanne d'Arc ou Jehan d'Orléans - Une Autre Vérité ? - Annette PIOCHE

Jeanne d'Arc ou Jehan d'Orléans - Une Autre Vérité ? - Annette PIOCHE

19,24 €
TTC

Ce récit sur les différents épisodes de la vie de Jeanne d'Arc reflète la vérité historique avec en fin d'ouvrage des compléments historiques et l'arbre généalogique de la famille de France. Sa particularité consiste à remettre en question la féminité de ce personnage historique, à argumenter l'hypothèse de sa masculinité et à s'interroger sur le rôle de l'Histoire dans cette ambiguïté.

Quantité

Paiements 100% sécurisés

La bisexualité de ce personnage historique consacre-t-elle une mise en péril du pouvoir royal de Charles VII ? La " Bergère de Domrémy " n'était-elle pas en fait un prince bâtard appelé à jouer aux côtés de ses demi-frères de sang royal un rôle éminent dans la lutte contre les Anglois ? Pourquoi ce personnage que l'Histoire a toujours présenté comme une femme, malgré les incohérences et le manque de logique flagrant, ne serait-il pas un prince bâtard, victime d'un commerce d'enfants entre la Cour et Domrémy ? Cette hypothèse de la masculinité de Jeanne liée à sa naissance royale, remet en cause le " mythe de la bergère " jusqu'à présent accepté par tous et qui se révèle actuellement obsolète. En cette période troublée du Moyen-Age, comment de grands capitaines de guerre, tels Dunois et Gilles de Rais, auraient-ils pu n'être que des seconds d'une villageoise et lui obéir aveuglément ? Comment le futur roi aurait-il confié à une femme une armée forte de milliers d'hommes ? Ce personnage ambigu présentait-il un danger pour la couronne de France ? Le procès de Rouen n'avait-il pas simplement comme fondement canonique le travestisssement d'un homme en femme, crime passible du châtiment du bîcher, comme toute hérésie ? On peut se demander pourquoi la monarchie française, pendant plus de cinq siècles, n'a jamais songé à faire béatifier ce héros " féminin " qui avait amené le dauphin au sacre et pourquoi a-t-il fallu attendre la IIIe République pour ce faire avec une canonisation intervenue fort utilement pour redynamiser le patriotisme des Français en 1920, au lendemain de la Grande Guerre ? Le mérite de l'auteur est d'avoir soulevé le voile et d'oser remettre en question une vérité révélée, alors que les pièces d'archives les plus sérieuses sont conservées secrètes. Est-ce une hérésie nouvelle que d'avoir posé ce problème ?

Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.